Ah c'est toi Invité !
 

Partagez | 
 

 Sawa, the Death Flower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sawa Ieaki
Rôdeur
Rôdeur
avatar

Rêves chuchoté : 8
Date d'inscription : 11/01/2014
Ligne de vie : 20

MessageSujet: Sawa, the Death Flower   Sam 11 Jan - 19:29


Sawa Ieaki

« Entre la vie et la mort il n'y a qu'un pas, entre la tristesse et le bonheur c'est une route infinie »



NOM/SURNOM : Sawa
ÂGE : 20 ans
DATE DE NAISSANCE : 03/05
LIEU DE NAISSANCE : Drigo
ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro
SEXE : Féminin
RACE : Humaine
GROUPE Rodeurs
PARTICULARITÉ : //


Caractère


Alors nous arrivons dans la partie compliquée… Sawa peut être aussi bien gentille et adorable que sadique et insupportable. Elle peut passer d'un caractère à l'autre en l'espace de quelques secondes telle une girouette, en fait elle a beaucoup de sauts d'humeur. Dans la même journée vous pourrez connaître la Sawa sadique, la Sawa gentille et la Sawa buveuse. La jeune femme à tout de même des caractères bien précis, même si elle change sans cesse entre chaque. Elle a un caractère que les gens qualifie de normal bien entendu mais par-dessus elle connait ces sauts d’humeur.

Son humeur méchante. Elle aime le sang ! Elle aime voir les autres souffrir, les voir pleurer, les voir agoniser, les voir la supplier de leur laisser la vie. Bref, elle est sadique et sans pitié. Dans ses moments là elle doit se défouler sur quelque chose ou quelqu'un pour calmer son envie de tuer. Car oui, la Sawa sadique aime tuer ! Pour la faire revenir doucement a un caractère plus doux, bonne chance ! Elle se transformerait presque en démon (c’est une image bien entendu). Ou alors présentez-lui tout simplement une bonne bouteille d’alcool et deux choses peuvent arriver : soit elle vous l’arrachera des mains et la finira en deux secondes ou alors elle la tranchera en deux. Ce saut d’humeur arrive très très très souvent lorsqu’elle a trop bu ou sinon quand quelque chose l’agace, l’énerve un peu au autre dans ce genre.

Son humeur gentille. Ah la Sawa gentille, dans ces moment là elle est très agréables à écouter, elle fait attention à ce qu’elle dit, ne blesse personne avec ses paroles ou ses gestes. En fait c’était un peu son caractère qui lui reste de quand elle était petite. Car oui la jeune fille venant d’une grande famille, elle avait reçut une éducation parfaite, mais au fil des années il s’était passé beaucoup de choses. Dans ces périodes elle peut même devenir angélique et être une personne tout à fait parfaite, aussi bien dans son caractère que dans son physique (dans ces moments, ses cheveux seront soyeux, par exemple).
Et enfin un petit côté buveur, quand elle est saoule et qu'elle ne contrôle plus rien. Le lendemain elle ne se rappelle généralement pas de ce qui c'est passé, elle ne supporte pas très bien l'alcool non plus.
Une petite précision, il arrive que Sawa soit neutre, c’est plutôt rare mais ça arrive.

Si nous faisions une petite liste de ces caractères se seraient peut être plus facile à comprendre non ?
• Impatiente et impulsive.
• Amusante, oui Sawa peut devenir amusante mais c’est assez rare.
• Cinglée ou folle, la plupart des personnes qui la voit pour la première fois la voix ainsi, mais quand on la connait bien et qu’on connait son histoire on sait pourquoi elle a formé ces doubles périodes de caractères.
• Audacieuse, elle n’hésite pas à attaquer quelqu’un de beaucoup plus fort lors de ses périodes sadiques et quand elle a trop bu.
• Possessive, quand quelque chose lui appartient personne n’y touche !
• Curieuse, elle veut toujours en apprendre plus sur tout ce qui l’entoure, parfois même trop ce qui peut attirer quelques ennuies...
• Attentive, surtout lors d’un combat ! Elle fait attention aux moindres détails et prends des décisions rapidement.
• Bienveillantes, délicate, distinguée, douce dans son humeur gentille.
• Courageuse, elle n’hésite pas à prendre des risques.
• Energique et enthousiaste, elle a de l’énergie à revendre.
• Optimiste mais aussi pessimiste, encore deux traits de son caractère qui s’oppose au fil des jours.
• Franche, dans ces moments méchants elle n’aura pas de tact et dans ces moments gentils au contraire elle en aura.
• Grande buveuse, l'alcool est un bon moyen d'oublier certaines choses…


Mais vous savez quand vous connaîtrez bien Sawa vous ne la prendrez plus pour une folle. Elle vous fera aussi entièrement confiance lorsque vous serez l’un de ses amis (si vous y arrivez). Vous pourrez toujours compter sur elle car dans toutes ses périodes il y a tout de même certains de ses traits de caractères qui sont là.
Ah oui… J’ai oublié vraiment pourquoi on la prenait pour une folle… Disons simplement que Sawa se parle à elle-même parfois, en fait c’est un peu comme si dans son esprit il y avait le côté négatif et positif qui se battent souvent entre eux dès qu’elle est dans uns situation difficile. Elle voit aussi le fantôme de son frère qui apparait souvent lors de ses moments de troubles et il lui remet les idées dans le droit chemin, parfois il l’aide même à sortir d’une situation compliquée. Elle était poursuivit il y a quelques années par des hommes en costume noir, elle a donc la phobie des personnes en costumes noires. Elle les appelait « le Personnel » puisqu’il s’agissait des hommes envoyés par sa famille adoptive pour la tuer ou la ramener, mais depuis un certain moment dans son histoire, à ses 18 ans exactement, ils ne la poursuivent plus.

Sawa faisait parti de cette catégorie qu’on appelle Noble généreux. En fait seul son père était Noble  au début et il a quitté sa famille pour vivre avec la femme qu’il aimait qui n’avait que le rôle de serviteur. Même si lui avait été élevé dans le fait qu’il était supérieur aux autres par ces parents nobles infectés, cette femme avait réussit à lui remettre les idées en place dirons nous, il a donc donné ce titre de Noble a ses enfants. Pourtant Sawa ne dit pas qu’elle est Noble, elle le sait mais ne veut pas utiliser ce titre. Pensez bien qu’elle déteste donc le fait qu’il existe des esclaves (pour elle se sont bien des esclaves et non de simples serviteurs). C'est pour ça qu'elle préfère rester seule aujourd'hui.

Une dernière chose, Sawa n’aime pas mêler les gens à ses problèmes, elle préfère les affronter seule.


Physique


Une jeune femme fine aux formes parfaites. Des cheveux noirs coupés courts et de petits yeux de même couleur, voilà comment on pourrait détailler Sawa au premier regard, une jeune femme tout à fait banale, mais il faut faire plus attention pour voir toutes ses caractéristiques physiques.

Fine. Au premier regard, son corps à l’air parfait, mais de plus près on remarque alors qu’elle est même un peu trop fine. La jeune femme a beau manger elle ne prend pas un seul gramme. Sa force n’est donc pas surhumaine, mais son corps lui permet d’avoir une agilité parfaite ainsi qu’une grande rapidité.

Des formes parfaites. De loin comme de près ça, ça sera toujours pareil. Elle a beau être très fine et pas très grande, ses formes féminines rattrapent le reste et lui donne un air très adulte. Heureusement pour elle sinon on lui donnerait beaucoup d’année en moins, mais grâce à ça elle fait parfaitement ses 20 ans.

Elle se coupe elle-même les cheveux, si bien que sa coupe n’est pas toujours parfaite. En fonction du jour où vous la croiserait ses cheveux seront soient gras et mal coiffés soient tout le contraire très soyeux et impeccables. C’est son caractère qui fait que soit elle en prend grand soin, soit elle les ignore totalement.

Dans ses yeux noirs vous pourriez presque lire en elle comme dans un livre ouvert. Mais ça c’est tout simplement du son caractère très étrange… Elle n’arrive donc pas à cacher ses émotions, c’est assez dérangeant parfois, mais elle fait avec. Pour elle il est impossible de mentir car ses yeux la trahiraient sur le champ ce qui peu lui être défavorable dans certaines situations.

Bon remontons un peu le niveau tout de même. La jeune femme à la peau TRES douce, digne de celle d’un bébé. Son visage est aussi parfait, pas le moindre bouton en vue. Et elle n’a pas de tatouage mais possède une cicatrice dans son dos lié à sa petite histoire.

Quant à sa taille elle est beaucoup plus petite que la moyenne des humains. Elle porte sans cesse des chaussures à talons pour se grandir un peu. Donc même si de loin vous pourrez penser qu’elle est de taille normal de près vous vous rendrez compte que vous faites au moins une tête de plus qu’elle, si ce n’est deux. Elle mesure seulement 1m50.

Sawa s’habille généralement très simplement, un pantalon, un t-shirt et une veste. Ah oui sa veste ! Chose très importante, elle appartenait à son frère et c’est bien la chose à laquelle elle tient le plus au monde. Mais vous auriez peut être l’occasion de voir la jeune fille mieux vêtu parfois, encore et comme toujours tout dépend du caractère de la demoiselle pendant la journée où vous la rencontrerez. Elle aime aussi bien porter des kimonos dans certaines occasions. Elle a toujours une arme sur elle, un sabre qu’elle a volé avant de s’enfuir de chez elle, nommé Kaika, Fleuraison. Le manche de l’arme est noir et la lame fine et très aiguisée est incrustée de pétale de fleur de cerisier lui donnant son nom.
(Et si acceptation des Admins) Elle a aussi un anneau toujours à son annulaire gauche qu’elle tient de sa mère. Il s’agit d’un anneau magique destructeur, il lui permet de maitriser les ombres autour d’elle et de leur donner forme. Certain qualifierait cette objet de bénédiction, mais pour elle c’est une malédiction. En effet elle ne peut le retirer et elle n’ose pas l’utiliser car ce bijou draine son énergie vitale lorsqu’elle s’en sert et si elle l’enlevait la moitié de sa force vitale lui serrait retirer. Ce qui fait qu’aussi destructrice qu’est la magie de ce malheur, elle ne l’utilisera que dans des situations extrêmes où dans tous les cas la mort serait obligatoire.


Histoire



Prologue


« Tu peux fuir autant que tu veux, ils peuvent te trouver ! »

« Tais-toi ! »


Encore cette maudite voix dans ma tête. Ma voix. Ma conscience. Je savais très bien qu’il pouvait me trouver. Je savais très bien que courir et me cacher ne servirait surement à rien. Mais je ne pouvais pas accepter ce qu’ils lui avaient fait. Je ne pouvais pas accepter ! Je serrais très fort sa veste tout contre mon cœur tout en courant. Il avait voulu me protéger. Ma respiration était haletante, mais je devais continuer. Je ne pouvais pas m’arrêter. Ils l’avaient tué… Il avait voulu encore une fois m’éviter une de leurs punitions et ils l’avaient tué… Comment pourrais-je accepter sa mort ?! Comment pourrais-je accepter une troisième mort ?!

Je continuais à courir sans baisser le rythme. Nous vivions dans une grande maison, mais je ne pouvais passer par la sortie principale, j’avais déjà tenté cette évasion mais le personnel m’avait arrêtée. Je devais passer par autre part mais tant que j’étais à l’intérieur ils ne me poursuivaient pas.

C’est alors que je passai devant une porte grande ouverte. Sans même que je le remarque je m’arrêtai devant et regardai dedans. Son bureau… Je rentrai à l’intérieur. Il n’était pas là. Je regardai dans la vitrine. Ce serait le moment idéal pour partir et prendre ma vengeance, j’avais 17 ans. Je pouvais me débrouiller seule maintenant… Je cassai la vitre avec mon poing. Une alarme retentie. J’attrapai l’arme avec ma main en sang et repris ma course. Là je commençais à entendre des cris dans mon dos. Non, tout autour de moi. Le personnel partait à ma recherche ! Je devais fuir maintenant ou sinon je resterais ici à jamais. Je devais partir. Il n’était plus là, alors pourquoi rester… J’aperçus alors une fenêtre grande ouverte. Comme si elle m’attendait là. Voyant le personnel apparaître à chaque bout de l’immense couloir je sautai sans prendre le temps d’une réflexion.




Chapitre I : La vie parfaite ne dure pas éternellement


Depuis ma naissance je vivais dans un monde parfait. Une famille parfaite. Une maison parfaite. Je vivais dans une grande famille. Pas de soucis d’argent, mes parents s’étaient installés dans la région de Drigo, la zone agricole, c’est de là que je viens.

J’avais un frère jumeau. Nous avions des leçons différentes, donc la plupart du temps nous étions séparés, mais durant nos temps libres toujours ensemble ! Des frères et sœurs inséparables.


Je recevais une éducation parfaite. J’avais des cours tous les jours. La danse. La politesse. L’écriture. La lecture. On m’enseignait tout et tout ce qui pourrait me servir pour devenir une grande dame tout comme ma mère. Ma mère était belle. Grande, le corps parfait, je pouvais passer des heures à lui brosser ses magnifiques cheveux. Mon père était le meilleur des pères, il me portait sur ses épaules. Jouait avec moi et mon frère.

Ma famille était parfaite. Ma vie était parfaite. J’étais heureuse…


Jusqu’à ce que mon père tombe malade. Je le voyais devenir de plus en plus faible de jours en jours… Je le voyais s’éloigner de nous… Ma mère faisait semblant d’être forte. Je savais. Chaque soir elle pleurait. Je ne lui brossais plus les cheveux, je ne jouais plus. Je ne faisais que m’asseoir sur une chaise à regarder mon père. Mon frère était toujours près de moi. Nous nous tenions la main pour nous donner du courage. Mais jamais plus nous ne rions.


Mon père nous quitta quelques mois plus tard. Même de grands médecins n’avaient pu rien faire.
Ma mère était accablée de tristesse. Elle restait la plupart du temps dans sa chambre, allongée, pleurant toutes les larmes de son corps nous oubliant... C'était comme si nous n'existions plus...
Moi et mon frère nous nous tenions toujours la main. Plus de leçons. Plus de sourire. Plus de jeux. Plus de joie. Plus de vie parfaite…

Si nous n’avions pas assez enduré de malheur, le destin s’abattit encore sur notre famille. Ma mère mourut de chagrins.
Je ne faisais plus qu’une chose. Je gardais la main de mon frère dans la mienne. Sa chaleur me rassurait. Elle me disait que je n’étais pas seule…


Nous étions restés silencieux lorsque les gens de notre famille devaient décider qui nous garderait. Ce fut finalement de lointains cousins de nos parents qui nous récupérèrent et nous adoptèrent…




Chapitre II : une vie de terreur


Nous avions 10 ans quand ils nous avaient rejoints dans notre maison. Il avait été déclaré que mon frère et moi ne pouvions pas partir de chez nous. Et ainsi commença notre pénible vie… Je restais le maximum de temps possible avec mon frère ne voulant jamais lui lâcher la main. Il ne disait rien sauf quelques fois où il me parlait gentiment me rassurant de sa douce voix.

« Tout va bien Sawa. Je suis là ne t’en fais pas. »

Il me disait qu’il me protègerait. Chose qu’il fit chaque jour jusqu’à un certain moment…

En effet nous apprîmes quelques mois après que nos parents adoptifs se soient installés qu’ils détestaient les enfants et que nous étions les seuls obstacles entre eux et la richesse de notre famille.


C’est alors qu’ils se sont mis à porter la main sur nous. Ils tentaient de nous séparer. Oh combien de fois me suis-je retrouvée seule dans cette pièce sombre, enfermée, repliée sur moi-même, pleurant sans cesse pour oublier la douleur… Oh combien ais-je souffert durant toutes ces années. Combien de coups me suis-je pris ? Ils leur arrivaient même de me laisser au beau milieu d’un couloir couverte de sang et de blessures… Combien de fois mon frère n’a-t-il pas pu me protéger… ? C’est de cette époque que vient ma cicatrice dans mon dos.

Je me suis renfermée sur moi-même. Je confinais ma rage en moi. Je commençais à me parler à moi-même devenant presque folle. Ils avaient réussit à nous séparer… Je ne voyais plus mon frère. Mais je l’entendais… Je l’entendais hurler mon nom… Je jurais sans cesse de me venger et peu à peu je sentais une rage intérieure se développer... J’étais impuissante face à eux. J’étais faible. Je ne pouvais pas sortir. Je ne pouvais rien faire… Plusieurs fois je tentai de partir loin. Plusieurs fois je tentai de retrouver mon frère. Mais jamais je n’arrivai à mon objectif…

Aujourd'hui je me pose une seule question, pourquoi ont-ils attendu seulement ce jour ? Pourquoi n’ont-ils pas tenté de nous tuer avant ? Je n'aurais probablement surement jamais la raison. Peut être s'amusaient-ils tout simplement à nous torturer...


Et alors vint ce fameux jour… Ils m’avaient déjà frappée plusieurs fois ce jour là. Je n’en pouvais plus. Mes larmes ne coulaient même plus. J’étais à bout de force. Je voyais trouble. Ils allaient me donner un dernier coup. Mais un coup avec quelque chose en plus… une arme en plus… Je sentais que ce coup serait fatidique… Je ne m’en sortirais pas…
Je fermai les yeux. J’allais mourir ici… J’entendis un cri. J’entendis mon nom.

« Sawa cours ! »

J’ouvris les yeux et vis mon frère s’interposer entre moi et le petit poignard qui allait causer ma mort… Mais c’est lui qui se prit ce coup. Il s’écroula au sol. Je restai quelque seconde choquée les yeux grands ouverts avant de hurler le nom de mon frère…

« Sane !!!! »

Je me précipitais vers lui. Et lui retirais sa veste avant d’arracher sa chemise pour voir la blessure… Profonde… Sur le cœur… Je sentais les larmes monter à mes yeux. Il me regarda tendrement et posa l’une de ses mains sur ma joue souriant. Que faisaient-ils dans mon dos ? Je ne savais pas. Je ne les regardais pas même si je savais que dans cette position ils pouvaient me tuer sans problème. J'étais sans défense... Je les entendais ricaner, comme si son sort les arrangeait... Je regardai mon frère dans les yeux.


J’attrapai sa seconde main. La dernière fois que je lui tenais la main… Il ferma les yeux. Sa main sur ma joue tomba et plus un bruit… Il ne respirait plus… Je n’entendais plus rien à part sa voix dans ma tête qui me disait de courir… Je revenais peu à peu à la réalité. Je regardai derrière moi, mes parents adoptifs ricanaient toujours. Ils avaient l'air de plus en plus heureux. Les larmes aux yeux, je lâchai la main de mon frère et attrapai sa veste avant de partir courant de toutes mes forces.

« Ne la laisse pas s'enfuir idiot ! »

« Elle ne pourra rien faire tant qu'elle est à l'intérieur. »




Chap III : Une Vie d’errance

J’ai vagabonder un an après avoir été enfermée 7 ans dans cette maison. Un an où je ne me rappelle même plus de tout ce que j’ai fait. Je n’avais pas encore réussis à quitter cette région qui pour moi était maudite. Je passais d’un lieu à l’autre tentant d’échapper à ceux qui me poursuivaient. Je me suis mise à boire pour oublier. Mais je ne pouvais oublier certaines choses… Je me parlais à moi-même. Je voyais même parfois le fantôme de mon frère. Je m’entrainais avec Kaika, le sabre que j’ai volé… Si je me rappellais bien, il appartenait à mon grand-père et personne ne l’avait utilisé depuis.

Vous me direz pourquoi n'avoir pas demandé de l'aide ? Tout simplement que je ne voulais pas mêler des gens à mon histoire. J'ai déjà enduré la mort de mes parents et celle de mon frère, même celle d'un parfait inconnu qui tenterait de m'aider me blesserait sans aucun doute...

Je vivais errante cherchant un but. La vengeance ? Peut être… Mais partir était déjà un moyen de me venger. Je ne savais plus quoi faire à présent. Et j'errais cherchant quelqu’un qui pourrait me donner un but. Son personnel me poursuivait encore. Je savais très bien qu’il n’allait pas abandonner cet héritage, après tout à mes 18 ans je devrais normalement toucher tout ce qui me revenait de droit non ? Donc il devait me tuer avant et ça je ne me laisserais pas faire ! Il ne me tuera pas !


Chap IV : Une vie après une vengeance



Et puis un beau jour j’eu 18 ans. J’avais erré pendant un an avec une seule idée en tête revenir chez moi et leur reprendre tout ce qui m’avait appartenu ! J’avais finalement décidé de prendre la vengeance !

Un  matin je débarquai devant le grand manoir. J’utilisai seulement la violence, hors de question de discuter avec eux ! Je venais venger mon frère et rien d’autre !

Je vous passerai les détails du massacre que je fis. Mais sachez qu’à présent plus aucun homme en costume noir me suivra puisqu’ils n’avaient plus d’employeur... Je donnai un véritable dernier hommage à mon frère 1 an après sa mort. Je récupérai ce qui pourrait me servir pour la suite de ma vie, notamment une bonne partie de l’argent de ma famille. Mais juste avant de partir je fis un dernier tour des lieux et dans la chambre de mes parents je découvris un  anneau qui ne fit qu’aggraver mes problèmes...
A peine l’avais-je passé à mon doigt, je sentis ma force diminuer. Je m’agenouillai au sol grimaçante. Mais bien sûr... Cet anneau... Ma mère le portait toujours avant, mais à sa mort elle ne l’avait plus... C’est ainsi que je compris comment était réellement morte ma mère... Le chagrin l’avait poussé à retirer ce bijou... Je finis par me relever difficilement avant de partir définitivement de cet endroit, je ne voulais plus revenir ici.

Et maintenant voilà deux ans que je vis en passant d’un lieu à l’autre cherchant un nouveau but à ma vie...


© Yamashita sur épicode



Anneau n°2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn
Fonda g
Fonda g
avatar

Rêves chuchoté : 361
Date d'inscription : 28/10/2013
Ligne de vie : 24
Localisation : Ce dirige vers Voran ♥

MessageSujet: Re: Sawa, the Death Flower   Dim 12 Jan - 17:59

Jolie fiche !
C'est long bien écrit ~

Bienvenue parmi nous ♫

_________________
Kumi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofareith.forumactif.com/
Zassagith
fondateur
fondateur
avatar

Rêves chuchoté : 123
Date d'inscription : 28/10/2013
Localisation : Go back home, but not alone ♥

MessageSujet: Re: Sawa, the Death Flower   Dim 12 Jan - 20:08

Soit la bienvenue, jeune rpiste confirmée ^^

Et comme l'a dit ma très chère Lynn, très jolie fiche.

_________________




Ivory Devil's Theme:
 


New Battle's Theme:
 


Ivory Devil Emblem:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofareith.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sawa, the Death Flower   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sawa, the Death Flower
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» Mes Death Skullz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: