Ah c'est toi Invité !
 

Partagez | 
 

 ~Un gentil petit ronron pour vous~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shironeko
Serviteur docile
Serviteur docile
avatar

Rêves chuchoté : 5
Race : Je suis un hybride-chat entre une humaine et un homme déjà hybride-chat
Date d'inscription : 07/11/2014
Localisation : Quelque part dans votre coeur

MessageSujet: ~Un gentil petit ronron pour vous~   Ven 7 Nov - 23:00


Shironeko

« Ne ferme jamais les yeux pour que tu puisse me voir sourire à tout jamais...»



Prénom : Mon nom est Shironeko.

SURNOM : Shiro, Shi-chan (ce surnom est réservé a Hogo!), P'tit chat, blandinet (y'a pas de fautes, c'est vraiment blandinet), enfin, vous m’appelez comme vous voulez !

ÂGE : J'ai quinze ans.

DATE DE NAISSANCE : Le jour de ma création est le seize août.

LIEU DE NAISSANCE : J'ai été "créé" à Ethykin.

ORIENTATION SEXUELLE : Ma seule expérience était avec un mec donc, je dirais les garçons. Même si, j'avoue que j'aime Hogo et que je lui resterai fidèle. En gros, c'est juste du blablatage de vous dire ça !

SEXE : Je suis un garçon.

RACE : Hybride. Je suis une hybride entre une humaine et un hybride-chat, pour être précis.

GROUPE Je suis destiné à être un serviteur. Un serviteur docile... je n'aime pas rendre triste ou énervé les gens...

PARTICULARITÉ :
-J'adore chanter et jouer de l'ocarina (les lyrics de mes « chants » seront mis en spoil (en fait ce sera Oliver, un vocaloid, qui chantera et les musiques ne seront pas faites par moi, j'suis bien trop nul pour le faire!) et quelques morceaux d'ocarina quand j'en « jouerais » (là encore, ce ne seront pas mes morceaux d'ocarina, faute d'en avoir un!) ).

-Même si je suis un chat, je n'aime pas le lait !

-J'ai une très bonne ouïe et très bon odorat.

-Je peux « ranger » mes attributs de chats et me transformer en ce dernier comme bon me semble, même si cela me fatigue.

-Je sais m'occuper d'une maison (faire la cuisine, nettoyer, etc...).

-J'adore lire. Mon auteur préféré s'appelle Oliver Skyflight (cet auteur a été inventé ne le cherchez pas !)

-Mes yeux sont rouges et mon corps de chat et blanc.

-J'ai peur des araignées et de la solitude. J'ai aussi peur de perdre Hogo...

-J'aime la couleur rouge et les sucreries.

-J'aime un mec : Hogo. Je l'aime de tout mon cœur.



Caractère


Je ne suis pas ce qu'on pourrait appeler un « Warrior ». Je suis assez, même complètement, faible physiquement. Quant à ma force mental, on peut dire que... eh bien... elle est assez « variante ». oui, c'est ça, variante. À des moments, je peux très bien être peureux, tremblant. Et à d'autres, je peux être fort, tranchant. Ça dépend de la personne a qui j'ai affaire. En parlant de ça, j'ai tendance à éviter celles que je n'aime pas et à être serviable et aimable avec celles que j'aime. Autant dire que tant que j’apprécie la personne, tout va bien !
J'adore cuisiner. Le père de Hogo, Allen, m'a appris. Je sais faire plein de chose mais, surtout, j'adore confectionner des pâtisseries. J'adore tout, mais vraiment TOUT ce qui est sucré. J'aime aussi faire le ménage, du rangement, etc... Et j'aime aussi lire, une de mes seules occupations avant de rencontrer Hogo et Allen.
Mais par contre, je hais les araignées ! Enfin, ce serait plus correcte de dire que j'en ai peur. Tout comme j'ai peur de la solitude et de perdre une personne qui m'est chère.
Le truc que je déteste le plus ? Le lait. J'ai beau être un chat, j'ai toujours détesté ce liquide blanc au mauvais goût.
Aussi, par moment, je me met à ronronner. Surtout quand je suis heureux ou satisfait. Ou parfois, je ronronne juste pour qu'il y ait du bruit, pour ne pas me sentir seul. En parlant de bruit, je deteste ça et aime en même temps. Si il y en a trop, ça me donne mal à la tête mais, par contre, si c'est trop silencieux, je ne peux m’empêcher de faire du bruit : chantonnement, ronronnement, tout. En parlant de « chantonnement », je sais aussi chanter. Parfois, je chante pour Hogo. Il dit que ma voix est magique, qu'elle vous fait transporter à des kilomètres de cette terres remplies de maux terribles.
Ma couleur préférée ? Le rouge, sans hésitation. J'adore tout ce qui est rouge. Sauf le sang. À vrai dire, voir du sang me donne la nausée et ce liquide me fait un peu peur.
Les choses que j'aime le plus au monde ? Hmmm... Je dirais mon ocarina et tous ce que m'a offert Hogo et Allen. Pour mon premier anniversaire fêté en leur compagnie, ils m'avaient offert un ocarina, qu'ils ont fait eux-même. C'est comme ça que j'ai pris goût à la musique et au chant.
Oh ? Vous croyiez que j'allais répondre Hogo ? Eh bien, Hogo n'est pas une « chose » mais une « personne ». si vous me demandez quelle est la PERSONNE que j'aime le plus, je vous répond sans hésiter Hogo. Et bien sur, j'adore aussi Allen.
Bon, pour finir, je vais dire quelques trucs un poil inutiles : je ne supporte pas d'avoir trop chaud, je me fatigue facilement, je bégaye parfois en parlant, les chats sont attirés par moi tandis que les chiens le sont mais... d'une façon un peu plus... violente.


Physique



MA TÊTE SANS MES ATTRIBUTS DE CHAT

J'ai des cheveux blancs. Oui, je sais ça peut paraître bizarre mais c'est vrai. Je suis « né » comme ça. Peut-être que c'est dû à toute les produits chimiques qu'ils m'injectaient. Enfin, bon, je disais donc que j'avais les cheveux. Et aussi, mes yeux sont d'un rouge pur. Nan, j'suis pas un hybride-lapin mais vraiment un hybride-chat. Je sais, le duo cheveux blanc et yeux rouges, c'est inhabituel. Mais bon, je suis comme ça, un point c'est tout.
Ma bouche est plutôt fine. Elle renferme des canines très aiguisées. Elles sont là même lorsque je ne suis pas en « mode chat ». Je me sers de ces dernières pour me défendre. Ça n'en a peut-être pas l'air mais les dents sont très efficaces pour faire fuir des gens. Je ne sais pas pourquoi mais les gens ont toujours peur de se faire mordre...
Mon nez et mes sourcils sont eux aussi fins. Le premier est au milieu de mon visage et me procure un très bon odorat quant aux seconds, ils encadrent délicatement mes yeux.
On ne voit jamais mes oreilles. Je veux dire, mes vraies oreilles, celles d'humains et non pas celles de chats. Elles sont toujours enveloppées par mes cheveux qui, d'ailleurs, sont assez longs et, pour retenir les mèches qui me dérangent, je met des barrettes pour la frange et des rubans si ce sont des mèches autres que la frange.


MON CORPS SANS MES ATTRIBUTS DE CHAT


Je ne suis pas vraiment grand. Je dois faire entre un mètre soixante et un mètre soixante-cinq. Pour cette taille, mon poids est assez équilibré, je pèse dans les quarante-cinq kilogrammes.
J'ai quelques entailles parsemé sur mon corps. Elles ont étaient faites soient par les expériences que mon fait subir les scientifiques, soient pendant les moments de jeux avec Hogo.
Mes doigts sont fins, idéales pour faire de la musique. Je fais aussi une pointure assez basse pour mon âge.
Mon corps est assez faible. Mon niveau de santé en est la cause. Je tombe facilement malade. Je ne suis pas vraiment fort physiquement. Enfin, pas du tout même. À part quand je mords, je ne peux même pas faire de mal à une mouche ! Je n'ai aucune mais vraiment AUCUNE force ! Si je vous tape vous ne le remarquerez même pas ! Mais, je suis très, très agile. Je peux grimper dans un arbre en deux trois mouvements. Et, même si j'ai un cœur et des poumons en mauvais états, je cours très vite. Mais pas aussi vite que quand je suis en « mode chat ».


MON CORPS AVEC MES ATTRIBUTS DE CHAT & MON CORPS DE CHAT


Pour commencer, parlons de mes « attributs de chats ». en fait, ce sont mes oreilles, ma queue de chat et mes p'tites griffes quand je suis sous forme humaine. Je les ais appelés comme ça car j'en avais marre de répéter « mes oreilles et ma queue de chat »... C'est barbant à force !
Donc, je parlais de mes attributs  de gentil petit minou sous forme caucasienne. Bon, tout d'abord, mes oreilles. Elles  sont de tailles moyennes. Elles sont de la même blancheur que mes cheveux. Elles sont douces. Je ne vois pas vraiment quoi dire d'autre... Ah ! Si ! Quand j’entends un bruit elles gigotent. Et, grâce à elles, j'ai une très bonne ouïe. Elles gigotent aussi selon mon humeur. Par exemple, quand je suis en colère elles se retroussent derrière, quand je suis effrayé, elles s’aplatissent sur mon crâne tandis que quand je suis content, elles dansent au rythme de mes ronrons.
Passons à ma gentille petite queue qui ne fait de mal à personne. Elle aussi est blanche. Elle est plutôt longue. Parfois, j'y accroche un petit ruban rouge avec une clochette au bout. Ma queue danse elle aussi au rythme de mes sentiments : quand je suis effrayé, elle se cache entre mes jambes. Quand je suis en colère, elle s'hérisse et quand je suis heureux elle se mouvoit gaiement, parfois sans que je puisse la contrôler.
Pour finir, mes p'tites griffes. Je les aiguises très souvent. Parfois sur un arbre, parfois sur une autre surface. Mais je dois avouer que l’écorce est le meilleur endroit pour se faire les griffes. Je peux elles aussi les sortir quand je veux. Elles me servent à griffer quand je suis attaqué, pour me défendre. Faut dire que, à part mordre et griffer, je ne peux pas vraiment me protéger moi-même.
Dernière petite chose : à part me dents, je peux rentrer ces attributs de chats comme bon me semble mais ça me fatigue.

Maintenant, mon corps de chats ! Comme je ne suis pas très grand sous ma forme humaine, mon corps de minou n'est lui non plus pas vraiment grand. Sous cette dernière, je ressemble à un chaton. Tout blanc. Mes crocs sont bien taillés, mes griffes aussi. Sous cette forme, j'aime bien courir après les papillons. Je ne sais pas pourquoi mais, quand je suis sous cette forme, j'aime bien dormir. Pourtant, sous ma forme humaine, je n'aime pas tellement ça.

Sous toute mes formes, j'adore miauler et ronronner quand je suis heureux !


MON STYLE VESTIMENTAIRE


Je n'ai pas vraiment un style à proprement parler. Quand l'habit me plaît, je le met et puis voilà. Enfin, depuis qu'Allen m’achète des habits. Parce qu'avant je ne portais qu'un simple t-shirt rouge pastel avec un pantalon bleu pastel. Chaque jour je portais ces vêtements, et la nuit je portais un pyjama, il faut pas abuser quand même... Mais, depuis que j'ai rencontré Allen, ma garde de robe s'est élargie. Même si elle reste dans les mêmes tons, j'ai plus de genre de vêtements. Les tons sont le rouge, toutes sortes, de bleu, surtout clair, du rose, parfois pour mes rubans, et du blanc et du noir. Mon premier ensemble préféré comporte un t-shirt rouge sang avec une veste blanche et noire et comme bas un pantalon en toile de couleur noir et des chaussures, elles aussi noires. Mon second ensemble préféré est composé d'un t-shirt noir surmonté d'une veste blanche avec un pantalon tout aussi blanc et les chaussures sont de la même couleur que le bas. Mon dernier ensemble est composé d'un t-shirt bleu clair surmonté de la même veste que mon second ensemble, sauf que celle-ci est rouge, avec un pantalon en toile bleu clair, le même bleu que celui du t-shirt, avec des chaussures de la même couleur que le bas.
Quand nous sommes partie des labos, Allen m'avait préparé un sac. Ce dernier contenait tous ces ensembles.

Je porte toujours sur moi une sacoche en bandoulière. Cette sacoche renferme tous mes objets précieux. Vous voulez savoir quels sont ces objets ? Attendez, j'y viens. D'abord, parlons du design de cette sacoche. Elle est assez simple. Elle est faite en simili-cuir marron clair. Les bandoulières sont fines et elles se referment grâce à un bouton de couleur rouge. Elle est assez grande, enfin assez pour contenir tous mes objets de valeurs.
Donc, mes objets dits de « valeur » sont en fait tous ce que m'ont offert Hogo et son père. C'est à dire, des bijoux, des livres de mon auteur préféré Oliver Skyflight et, bien sûr, mon ocarina.
Je vais commencer par mes bijoux. J'en ai vingt-sept en tout : cinq colliers, cinq bracelets, cinq rubans pour les cheveux, cinq rubans pour ma queue, deux bagues et cinq barrettes pour ma frange.
Mon premier collier est une chaîne dorée comportant un pendentif en forme de calice, elle aussi dorée, qui renferme une de mes bagues quand je ne la porte pas. Mon second collier est lui aussi une chaîne mais cette fois de couleur cuivrée à laquelle est rattaché un pendentif en forme de cœur rouge. Mon troisième collier est une chaîne argentée avec un médaillon qui renferme une photo d'Allen, Hogo et moi, ensemble. Mon avant dernier est une sorte de ceinture en simili-cuir noir qu'on met autour du cou, donc cette ceinture entoure de dernier sans pendre, avec une clochette. Mon dernier est une chaîne argentée auquel est rattaché un pendentif en forme d'aile signifiant la liberté.
Mon premier bracelet est une chaîne dorée avec un pendentif en forme de cadenas et un en forme de clef. Mon second tour de poignet est une ficelle multicolore. Mon troisième est une sorte de ceinture de poignet auquel est rattaché une clochette, qui va de pair avec ma ceinture de cou.  Mon quatrième est une chaîne cuivrée. Mon avant dernier est une chaîne en métal bronze qui est composé de perles de verre facettées bleu-gris, de perles de jade rose, de perles et d'estampes florales bronze et se termine par un pendant en forme de cœur orné d'un superbe cabochon en verre  dichroïque aux reflets roses, verts, jaunes dont l'aspect change suivant la lumière. Mon dernier est un bracelet composé de perles de verre vert "feuillage", de perles de verre facettées vert clair, de petites perles bronze doré et d'une étincelante feuille dorée.
Mes rubans pour les cheveux sont de couleurs différentes. J'en ai un bleu clair, un rose, un rouge clair, un noir et un blanc. Ils sont faits en une matière très douce et subtil qui se rapproche du velours.
Mes rubans pour la queue sont de même couleur et de même matière. La seule chose qui les différencies, ce sont de petites clochettes qui  y sont attachées.
Mes deux bagues sont vraiment magnifiques. La première m'a été offerte par Allen. C'est une bague ornée d'un cabochon artisanal bleu nuit en verre dichroïque avec inclusion de papillon monté sur un anneau en métal argenté. La teinte du bleu change légèrement suivant la lumière. La seconde m'a été offerte par mon amour. C'est une bague ornée d'un cabochon artisanal en verre dichroïque de couleur rouge, orange, rose avec de nombreux reflets scintillants suivant la lumière et d'un papillon or incrusté dans la bague, monté sur un anneau en métal argenté.
Mes barrettes sont de couleur sobres : j'en ai une rouge clair, une bleu foncé, une noire, une blanche et une rose pastel. Elles sont toutes de mêmes formes : croisées. Ce qui veut dire qu'elles sont composées de deux tiges, qui sont les barrettes, qui se croisent et qui forment une crois en forme de x.
Maintenant, parlons de mon ocarina, nous verrons mes livre préférés plus tard. Cet instrument est fait, comme je l'ai dit précédemment, main et en bois. Un chat blanc est gravé à sa base. Ce chat « chante » des notes qui sont elles aussi de couleur noir. Ce travail artisanal est très bien fait.
Donc, pour finir, je vais vous parlez de mes lectures. Je lis les livres que d'un seul auteur : Oliver Skyflight. Je sais vous vous dîtes : « il pourrait quand même lire un autre livre, juste pour changer de style... ». Sauf que vous vous trompez ! J'ai beau lire les écrits que d'un seul auteur, ces derniers sont de thèmes très variés. Il peut écrire du fantastique comme écrire du policier. Cet auteur est touche à tout. C'est pour ça que j'aime ses livres.


MA VOIX

Je ne sais pas vraiment comment la décrire donc je vais juste dire ce qu'Hogo et Allen m'ont  dit dessus. Ils ont dit que ma voix était douce, clair et enfantine. Qu'elle passait pour une voix de fille. Ce n'est pas une insulte. Apparemment, ma voix est faites pour chanter. Ce qui tombe plutôt bien vu que j'aime le chant. En plus, chanter me permet de m'évader. Quand je chante, plus rien ne compte à part mon public, bien sur, et, surtout, la personne pour laquelle je chante, c'est-à-dire Hogo.


Histoire



PROLOGUE


Le 16 août. C'est la date de ma naissance. Enfin, le mot « naissance » n'est pas vraiment exacte. Disons que j'ai plutôt étais créé. Car oui, je ne suis pas né par accouchement mais plutôt par incubation. J'ai été créé dans un tube à essaie. Mes « ingrédients » sont les gênes de mon « père » qui était, lui, déjà un hybride chat et, de ma « mère » qui, elle, était une personne normal. Enfin, « normal » n'est pas un terme exacte car, elle était énormément malade. Ils m'ont créé pour tester si je serais malade moi aussi. Bon, autant vous dire de suite que leur « test » était foireux ! Je suis né avec une constitution physique fragile et je suis presque tout le temps malade.
Pour en venir a ce que j'ai hérité de mon « père », j'ai une queue de chat. Et des oreilles. Et un corps de chat aussi... Enfin, à temps partiel. Bon, je vais tout expliqué mais c'est assez compliqué alors concentrez-vous bien, prenez un petit café ou autre et, en avant !



MA NAISSANCE


Du noir et encore du noir. C'est tout ce que je voyais pendant les neufs mois de mon incubation. Je me trouvais dans un tube à essaie. Je ne sais pas vraiment comment décrire ce tube mais disons que c’était froid. Je ne me sentais pas vraiment à l'aise. En plus, je sentais tous ces regards dirigés vers moi. C'est comme si j’étais une bête de foire.
Puis, un jour, à la fin de ces neufs mois, j'ouvre les yeux. La première chose que je vois fut les scientifiques qui m'observaient, l'air déçu, comme si j’étais un jouet cassé. Ils vident ensuite le tube et font pleins de test sur moi. Ils aperçurent à la suite de ces derniers que j’étais « défaillant ». ils attendaient un hybride chat en pleine forme et, à la place, ils ont eu un enfant normal en mauvaise santé. Enfin, à première vu c'est ce que je suis mais bon, n'allons pas trop vite. Donc, ils furent déçu mais me gardèrent quand même sous prétexte que mes oreilles et que ma queue de chat apparaîtront comme par magie. Enfin, ils n'ont pas vraiment tord...
Ils se rendent compte que ma maladie est une sorte de dérivé de celle de ma « mère ». En fait, j'ai une défaillance au niveau du système immunitaire, au cœur et aux poumons. Mon système biologique de défense étant altéré je tombe très facilement malade. Mes poumons et mon cœur m’empêche de faire des choses trop physique. En somme, je ne sers a rien a ces hommes et femmes de sciences. Ils me mettent dans une salle stérilisée de sorte à ce que je ne tombe pas tout le temps malade et viennent me voir de temps en temps, histoire de me nourrir.


MON ENFANCE


Dix ans. Dix longues années que je suis enfermé dans cette salle. Les seules occupations que j'ai sont les cours qui me sont donnés et les quelques livres qui se trouvent sur l’étagère dans un coin de ma « chambre. Les seules visites que je reçois, sont celles d'un homme qui vient m'apporter chaque jour de quoi manger et celles de mes profs. Mes repas sont toujours pareilles: du lait, du pain et de la soupe. Non mais, pourquoi ils me donnent toujours du lait ?!? j'en ai horreur ! Je déteste ce machin blanc qui a un goût bizarre et qui me donne envie de vomir.
Un jour, la personne qui venait me rendre « visite » changea. Maintenant, c’était un homme un peu plus jeune. Il avait l'air plus sympathique. Enfin bon, il n'allait sûrement que me donnait mon repas et repartir ensuite, comme l'autre.
Mais non. Il se présente à moi. Et essaye de lancer la discussion :

-Je m'appelle Allen. Je suis cuisinier ici. Enfin, depuis hier !

Il me gratifie ensuite d'un magnifique sourire. Je ne sais pas pourquoi mais je lui en fait un moi aussi. Je sens que cet homme va me plaire.
Juste pour le plaisir de parler a quelqu'un d'autre qu'un de mes profs, je lui répond :

-Moi je m'appelle Shironeko. Shiro car j'ai les cheveux blancs et Neko car, à ce que l'on m'a expliqué, je suis un hybride chat.


En même temps que je lui répondais, l'homme vient poser le plateau sur mon bureau. Il me caresse ensuite les cheveux et me sourit encore.

-J'ai un peu changé le menu. J’espère que ça va te plaire ! Au fait, on peut discuter pendant que tu manges ? Je n'en ai peut-être pas l'air mais j'adore les enfants. J'en ai même un qui a douze ans.

Cet homme est vraiment bavard. Mais ça ne me dérange pas. J'aime parler. Je prend donc le plateau qui est constitué d'un bout de viande, de fromage, d'un verre d'eau et de cette satanée bouteille de lait ! Je commence a mangé et lui répond ensuite :

-C'est bon. Meilleur que ce que je mange d'habitude. Et oui, on peut discuter. J'aime parler.


Puis, après avoir avalé une autre bouchée de viande, je reprend :

-Comme s'appelle votre fils ?

L'homme rit et me tapote a tête puis réponds :

-Tu m'en voit ravi ! Ça me fait plaisir que mon repas te plaise ! Et, mon fils s'appelle Hogo. Son nom veut dire protecteur. Je l'ai appelé comme ça pour qu'il ait la force de protéger ceux qu'il aime.

Je l’écoute en finissant mon repas. Je laisse la bouteille de lait de cote. L'homme le remarque du coin de l’œil et me dit :

-Pourquoi si tu es un chat tu ne bois pas ton lait ?

Je bois le verre d'eau et répond ensuite :

-Je n'aime pas le lait. J'ai horreur du goût et ça me donne envie de vomir.

L'homme reste perplexe quelques secondes et me reprends ensuite :

-Ahahah. Tout comme mon fils ! Lui aussi déteste le lait ! Je pense que vous vous entendriez bien ! Ça te dirait de le rencontrer ?

Sa question me laisse bouche bée. Je ne m'attendait pas à ça. J'y réfléchit quelques secondes et réponds :

-Je voudrais bien mais je n'ai pas le droit de sortir d'ici...

-Ne t’inquiète pas, je peux te faire sortir d'ici.

Il me fait ensuite un clin d’œil et se dirige vers la porte avec le plateau. Il se retourne puis me dit :

-À demain, Shironeko.


Il me fait un signe de main et s'en va.


Tout le nuit je me tourne et me retourne dans mon lit. J’étais un peu inquiet quant à ma rencontre de demain. J'avoue que j'ai un peu peur de sortir de ma chambre. Faut avouer que j'ai passer dix années dedans sans en sortir. Voir l’extérieur. J'en ai toujours rêvé. Mais que ça se produise, je n'y croyait pas vraiment...
Je réussis à m'endormir quand même. Le lendemain, Allen, en m’amenant mon repas, me dit :

-Manges, habille-toi et puis on y va, OK ?

Je manges puis m'habille. Je n'ai pas vraiment beaucoup d'habits. Je n'ai qu'un pyjama pour dormir et un ensemble de couleur rouge et bleu pastel pour la journée. Le rouge est ma couleur préférée soi dit-en passant. Cet ensemble est constitué d'un t-shirt, qui est rouge, d'un pantalon qui lui est bleu, d'une paire de sandale et comme j'ai les cheveux un peu long, j'ai une petite barrette rouge qui retient ma frange.
Il m'invite d'un mouvement de bras à le suivre. C'est ce que je fais. Bien que, ayant un peu peur, je lui prend le bras et serre délicatement ce dernier. Il me regarde et sourit en me caressant la tête.

-Ne t’inquiète pas. Tout va bien se passer.

Je le crois mais je suis toujours effrayé. Je reste collé à son bras.
Il m’emmène au dehors des labos. On est sortis je sens l'air frais me balayer doucement le visage. La brise est un peu chaude mais ça va. Il m’emmène vers un arbre. Il regarde aux alentours et dit :

-Hey, Hogo ! Tu es où ?

Un bruissement se fait entendre derrière nous. Nous nous retournons et nous voyons un garçon apparaître d'un buisson. Il était grand, brun et avait un visage angélique. Il portait une tenue simple de couleur bleu-vert pastel et avait quelques égratignure par-ci par-là.
En l'entendant arriver, je m’étais caché derrière Allen. Semblant ne pas m'avoir remarque, il dit :

-Ah papa ! Ça fait longtemps que j'attends ! Elle arrive bientôt la personne que tu veux  me faire rencontrer ?

-Ahah, désolé Hogo. Elle est là.

Puis, me poussant devant lui, il dit :
-Il s'appelle Shironeko. Il a dix ans. Je te fais confiance pour en prendre soin, ok ? Je dois retourner travailler.

Il me regarde et me tend sa main :

-Moi, c'est Hogo. Ravi de te rencontrer, Shironeko.


Je prend timidement sa main et lui répond :

-R-ravi de t-te rencontrer aussi, H-hogo...

Il me gratifie d'un sourire. Puis, d'un coup de bras, il m’amène contre lui. Il me câline et dit :

-Tu es si mignonne qu'on a envie de te câliner tout le temps !

Son père est pris d'un fou rire. Hogo le regarde, perplexe. Le plus âgé, pour répondre au regard interrogatif de son fils, dit :

-Ce n'est pas une fille. C'est un garçon !

Hogo paraît choqué. Il reste quelques instants à ne rien dire puis, se reprend :

-Je suis désolé de t'avoir pris pour une fille... Mais je peux quand même te prendre dans mes bras, pas vrai ?

Toujours de manière timide, je répond :

-P-pas grave... Oui, tu peux, ça ne me dérange pas.

-Tu es trop chou !

Et il continue de me câliner. Son père nous souhaites une bonne journée et s'en va. Hogo arrête de me câliner mais me prend par la main et m’entraîne dans la foret.
Je lui demande où on va et il me répond qu'il m’emmène dans un endroit super.
Peu de temps après, on arrive à ce qui ressemble à un lac. Mon compagnon me lâche la main et commence a se déshabiller en me disant :

-Déshabilles-toi aussi, on va nager !

-J-je ne sais pas nager... Je n'ai jamais appris...

Il me regarde, un peu étonné, et me dit :

-Bah pas grave ! Je vais t'apprendre alors.

Il se dirige vers moi et m'aide à enlever mon t-shirt. Un petit coup de vent intervient à se moment là et me fait éternuer.

-Tu as froid ?


-Un peu.

Et je me mets à frissonner. Il me remet mon t-shirt.

-Je t'apprendrais une prochaine fois alors. Mon père m'a dit que tu tombais facilement malade donc on fera la leçon un autre jour, quand il fera meilleur.


Sur ces dernier mots, il part ramasser ses vêtements, il renfile son bas et son t-shirt puis me passe son pull. Je l'enfile. J'ai un peu plus chaud. Je n'aime pas tellement avoir chaud mais je préfère ça que tomber malade. Il m’entraîne ensuite vers un coin avec des arbres et de l'ombre. Il s'assoit puis me met sur ses genoux. Cette position, bien qu'un peu gênante, est très confortable.

-Dit, pourquoi tu t'appelles Shironeko ? Moi, mon nom veut dire protecteur. Apparemment, ce nom me donnerais la force de protéger ceux que j'aime. Enfin, c'est ce que dit mon père.

-Je m'appelle Shironeko car j'ai les cheveux blancs et que, normalement, je suis une chat...


-Un chat ? Pourtant tu n'as ni oreilles ni queue.

-Je sais mais on m'a dit que j'en étais un... Mais je ne le crois pas vraiment...


-Ok ok. Bon, c'est pas grave si t'es pas un chat. T'es quand même adorable !

Il me sourit de plus belle. On commence à parler de choses et d'autres. Nos conversation n’ont pas vraiment un sens particulier. On parle juste pour mieux se connaître, pour devenir intime. On passe le reste de la journée à discuter.
Quand le soleil commence à baisser, nous décidons de rentrer.
Allen nous attendait à l'endroit où l'on s’était séparés tout à l'heure. Pour me dire au revoir, Hogo me fait un baiser sur la joue. Un peu surpris et gêné, je rougis mais je lui retourne tout de même ce salut. Son père me ramène dans ma chambre après m'avoir donné à manger. Je me mets en pyjama et me pelotonne dans mon lit. Ce soir, je vais faire de beaux rêves très doux...


-Et zut ! Sa rencontre avec l'autre gamin ne lui a pas fait apparaître ses oreilles et sa queue de chat !

-Nous nous étions trompés. Il faut essayer autre chose.

-Hmm... Non. Laissons les choses comme elles sont pour l'instant. Nous aviserons des changements plus tard.

Les deux scientifiques se séparent et retournent vaquer à leurs occupations.



MA PRE-ADOLESCENCE



Des jours heureux s’étaient écoulés avec Hogo. Pendant ces quatre années qui séparent mon enfance à ma pré-adolescence, on est devenu plus proche. Très proche. Disons sue je suis son petit copain. Ne soyez pas choqué pour autant ! On a beau être des garçons tous les deux, on s'aime de tout notre cœur, sincèrement. J'ai maintenant quatorze ans et lui dix-sept ans, son anniversaire était le mois dernier. Le jour de mes quinze ans arrivent à grand pas : dans seulement deux semaines, cette date sera passée. Ce jour-là, Hogo m'a promit qu'il m'offrirait le cadeau le plus merveilleux du monde. Pour moi, ce serait lui, le plus beau cadeau. Mais, j'accepterais tous ce qui vient de lui. Je me rappelle que, le premier cadeau qu'il m'est offert était un ocarina fait main par lui-même et son père. J'en joue autant que je peux. J'adore le son qu'il émet.

Chaque jours, nous faisons pleins de choses. Une fois, il m'a appris a nager, même si, je l'avoue, je n'aime pas tellement, j'ai toujours peur de me noyer. Un autre, on s'est amusé à aider son père à cuisiner. Les jours que nous passons ensemble sont si magiques que je n'ai pas envie que ça change...
Malgré mes vœux, tout cela a changé. Peu avant mon anniversaire, sûrement par lassitude, les scientifiques ont commencer a faire des expériences sur moi. Ils voulaient faire apparaître mes oreilles et ma queue de chat. Ils n'y arrivèrent pas. À la place, je me transforme totalement en chat. Peut-être que les chocs électriques ont détraqué mon organisme. Je ne sais pas. Mais je ne veux pas vraiment le savoir maintenant. Pour l'instant, j'ai peur. Je m'enfuie vers l'endroit où m'attend généralement Hogo. Il faisait nuit noir. J’étais en chat donc je voyais a travers l'obscurité du ciel sans lune.
À cet endroit si spécial se trouve mon cher amour. Peut-être est-ce un pur hasard ? Ou bien, de la chance ? M'enfin, je m'attarde pas vraiment sur la question. Je saute dans les bras du brun et m'y love. Il paraît surpris d'avoir un chat dans ses bras mais ne bouge pas. Il avait remarqué que le chat en question, moi, portait un des colliers qu'il avait offert a son chéri, encore moi.

-Shironeko ? C'est toi ?

Je lui répond par un regard apeuré et un miaulement. Des cris s’élèvent derrière nous. Il a l'air de comprendre la situation. Il hoche la tête et commence a se diriger vers la foret. Au même moment, une personne lui attrape le bras :

-Tiens, prends ça. Ce sont des vivres pour au moins jusqu'à la zone la plus proche.

C’était son père. Il avait lui aussi deviné la situation quand il ne m'a pas aperçu dans ma chambre. Il avait pris les devants et nous avaient préparé de quoi nous nourrirent et nous apprêter pendant un moment et m'avait aussi donné ma sacoche. Son fils le remercient d'un regard et d'un hochement de tête. Son regard comportait différent sentiments mais surtout un se faisait bien voir : la tristesse. Car il savait qu'il ne verrait plus son père. Ce dernier leur avait préparé un ballot de vivres pour leur voyage, ce qui voulait dire qu'ils ne devaient certainement ne jamais revenir.
Hogo se mit à courir de toutes ses forces en direction de la sortie de la zone.

Il passa la nuit à courir avec moi dans ses bras. Le matin, nous nous arrêtons enfin pour nous reposer. La brise matinale était fraîche, il fit un feu pour nous réchauffer. Il me serre dans ses bras. Je me calme enfin. Bizarrement, le fait que je me sois calmé a permit que je me retransforme en humain.

-Shi-Shironeko !

Cri Hogo, surpris. Je me jette à son coup. J’étais tellement heureux de pouvoir l'enlacer a nouveau que j'en pleure. Mes larmes coulent aussi a cause de ce qui m'est, non, ce qui nous est arrivé. Il m'enlace lui aussi. Puis, remarquant que je frissonne, c'est sûr que... tout nu... je vais pas avoir très chaud... Donc, il sort des vêtements du sac et me les passes. Je les enfiles.
Pour faire passer le temps, je m'amuse a faire sortir/rentrer mes oreilles et ma queue de chat. Maintenant qu'elles sont là, je peux bien m'amuser avec, non ?
Au bout d'un moment, fatigué, je m'endors dans les bras d'Hogo. Il m'embrasse tendrement la joue et reste à me regarder tranquillement, jusqu'au moment où lui aussi s’endort.

Nous nous réveillons vers midi. Le feu s’étant éteint, Hogo le rallume. Il y fait réchauffer un bout de viande que nous nous partageons. On boit aussi quelques gorgées d'eau.
Frais et dispo, nous repartons.

Ça fait déjà quelques jours que nous somme sur la route. Aujourd'hui, c'est le jour de ma naissance. Hogo m'a dit qu'il m'offrirait ce qu'il avait prévu ce soir.
Toute la journée, nous marchons. À un moment, fatigués, nous nous arrêtons manger quelques bouts de viandes séchées.


Bout de l'histoire mis en spoil à cause de certains propos~ Pas néccessaire pour comprendre la suite de l'histoire~:
 

Après cette nuit, fatigués, nous restons couchés.
Nous reprenons la route le lendemain.


LE COMMENCEMENT

Nous arrivons à Elvadia. La premier chose que nous faisons, c'est aller dans une auberge nous reposer et reprendre des forces.
Après avoir pris du repos, nous visitons un peu la ville. Elle était bourrée de gens. Il y avait beaucoup, même trop, de bruit. Nous nous arrêtons dans une boutique pour nous acheter des habits.

Nous continuons de visiter la ville quand nous tombons sur des gens quelques peux étranges. Ils commencent à se diriger vers nous, l'air menaçant. Hogo, d'un geste protecteur, me cache derrière lui. Mais, ce qu'on ne savait pas, c'est qu'il y en avait aussi derrière nous. De peur, mes oreilles et ma queue sortent. Un des gars lancent un truc du genre « oh, c'est un minou-minou ! On va pouvoir se faire une tonne de blé ! » puis, d'un coup de tête, il envoie ceux qui se trouvaient derrière nous. L'un d'eux m'attrape et m’assomme. Hogo essaye de me reprendre mais perd lui aussi connaissance.
Hogo est emmené et est jeté dans un coin de la ruelle sombre. Moi, on m’emmène à « l'animalerie ». En tout cas, c'est à cet endroit que je me réveille, a coté de ma sacoche remplie de mes affaires et mon sac de voyage avec mes habits. Je suis dans une cage, seul et triste. Tout ce que je peux faire, c'est pleuré. Même si c'est un peu gênant de le faire devant tous ces gens qui me regardent comme si j’étais une bête, j'enlace mes genoux et pleure...

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn
Fonda g
Fonda g
avatar

Rêves chuchoté : 361
Date d'inscription : 28/10/2013
Ligne de vie : 24
Localisation : Ce dirige vers Voran ♥

MessageSujet: Re: ~Un gentil petit ronron pour vous~   Lun 10 Nov - 19:48

Rien a redire, je valide.
Bon Rp parmi nous !

_________________
Kumi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofareith.forumactif.com/
Yuki
Serviteur docile
Serviteur docile
avatar

Rêves chuchoté : 34
Race : Serviteur docile
Date d'inscription : 21/08/2014
Localisation : dans un paquet de carambar au caramel

MessageSujet: Re: ~Un gentil petit ronron pour vous~   Lun 10 Nov - 21:05

Meuchi beaucoup :3

_________________


~garde ton sourire jusqu'à la fin des temps~

*bave en étant mort de rire*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shironeko
Serviteur docile
Serviteur docile
avatar

Rêves chuchoté : 5
Race : Je suis un hybride-chat entre une humaine et un homme déjà hybride-chat
Date d'inscription : 07/11/2014
Localisation : Quelque part dans votre coeur

MessageSujet: Re: ~Un gentil petit ronron pour vous~   Lun 10 Nov - 21:07

Ah désolé je me suis connecté sur le mauvais compte *-* Bon, merci en tout cas x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~Un gentil petit ronron pour vous~   

Revenir en haut Aller en bas
 
~Un gentil petit ronron pour vous~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dark',pour vous servir...
» Pour vous remonter le moral
» Shaa', le gentil petit vampire... Ou pas?
» Que puis-je faire pour vous aider....? [Pv Maximilien Shreck]
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: