Ah c'est toi Invité !
 

Partagez | 
 

 Katie, la maladresse personnifiée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katie Oden
Citoyen
Citoyen
avatar

Rêves chuchoté : 10
Date d'inscription : 17/03/2014

MessageSujet: Katie, la maladresse personnifiée   Lun 17 Mar - 11:25


Oden Katie



« Regretterez-vous de m’avoir rencontrée ? »



NOM / PRENOM : Oden Katie
SURNOM : Le “chat noir”
ÂGE : 18 ans
DATE DE NAISSANCE : 1 avril
LIEU DE NAISSANCE : Elvadia ?
ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuel
SEXE : Femme
RACE : Humain
GROUPE : Citoyen
AIME : s’amuser, manger de tout et préparer des « bons » petits plats pour ses amis.
DETESTE : les trains.
NIVEAU RP : Novice


Physique



Une peau porcelaine, des cheveux blonds ondulants telles des vagues et qui descendent jusqu’au niveau des reins, des yeux roses envoûtants qui prennent parfois la même couleur que l’éclat d’un rubis qui laisse passer un rayon de soleil. Voilà ce qui caractérise Katie.

Elle fait dans les 1 mètre 65. Ni trop grande ni trop petite. Son poids… ne disons rien, cela pourrait complexer certaines filles… car malgré son appétit d’ogre, elle ne prend pas un seul gramme.
Sa poitrine est de taille normale. Elle n'est pas imposante.

Katie s’habille plutôt de façon simple. Elle porte généralement sa tenue de serveuse : une robe bleue avec des froufrous et un tablier blanc qui lui permet de ne pas se salir. Un ruban de soie rose retient ses cheveux.

On peut parfois voir accrochées autour de son cou, deux clefs. L’une d’une couleur dorée et l’autre argentée. Elles semblent avoir une certaine importance pour la jeune fille.



Caractère



Sourire aux lèvres, joie de vivre, rires spontanés… voilà à quoi vous reconnaitrez Katie Oden si vous la croisez. Rien ne semble la perturber, du moins en apparence.

Malgré ses dix-huit ans, elle garde un esprit très enfantin. Très curieuse, un peu naïve… pour ne pas dire énormément… Elle aime goûter à tout et adore préparer de « bons » petits plats.

De temps en temps, elle répond sans réfléchir. Si vous lui confiez un secret, ne soyez pas surpris si tout le monde est au courant le lendemain.

Depuis sa naissance, Katie est maladroite de nature. Elle ne le fait pas exprès. Il lui est déjà arrivé de se blesser par inadvertance.

Autrement, Katie a une phobie depuis un évènement tragique de sa vie. Elle ne supporte pas les trains. Il lui est physiquement et psychologiquement impossible de monter dedans. Elle préfèrera emprunter un autre moyen de transport, voire de se déplacer à pied pour aller dans d’autres régions d’Areith.



Histoire



◙ La « naissance » ◙

Elvadia. Le soleil s’était couché depuis longtemps. Les rues semblaient désertes et silencieuses. Seuls quelques animaux vagabondaient de ci de là. Malgré l’obscurité accompagnant l’astre lunaire, les pavés étaient faiblement éclairés par des lampadaires.
Longeant les murs des habitations, un homme et une femme rentraient tranquillement chez eux, après avoir pris leur soirée pour se retrouver en tête à tête.
Plongés dans une atmosphère romantique, ils furent interpellés par un son étouffé à leurs oreilles. Cela provenait d’une ruelle à quelques pas devant eux.

Ce lieu étroit entre deux pans de bâtiments n’était pas vraiment accueillant. L’endroit était insalubre et jonchés de poubelles, pour la plupart pleine à ras bord. Un peu plus au fond, un contenant plus grand se trouvait. Le bruit venait de là…

De près, le bruit ressemblait à des gémissements. L’homme ouvrit le couvercle de la poubelle et quelle ne fut pas leur surprise, à la femme et à son compagnon, de découvrir allonger sur un vieux bout de carton usé, un bébé. Le petit être enveloppé dans un morceau de tissu, les regardait, étonné, puis reprit ses gazouillements.

Le couple, une fois la surprise passée, décida d’emmener le nouveau-né chez eux et de s’en occuper, le temps de retrouver ses parents.

Les jours passèrent et  leurs recherches restaient infructueuses. Le nourrisson prenait de plus en plus de place dans leur vie et dans leur cœur. Ils finirent par l’adopter et lui donnèrent le nom de Katie.


◙ La jeunesse ◙

D’année en année, Maria et son mari Paolo Oden, parents improvisés, étaient aux anges. Cette rencontre nocturne fut une bénédiction pour eux, notamment parce que Maria ne pouvait pas avoir d’enfant...

Le bébé avait bien grandi. Il était devenu une jolie jeune fille, pleine d’entrain et de joie. Elle ne savait rien des circonstances de sa naissance, le couple ayant préféré ne rien lui dire jusque là.

Toute la famille habitait dans un restaurant ou plus précisément, au-dessus de celui-ci. Le bâtiment appartenait aux Oden et leur permettait de subvenir à leurs besoins. Il n’était pas très grand ; le nombre de tables qu’il accueillait, était réduit. Ils l’avaient nommé le « Tyloya ».

C’est dans la cuisine, que passait le plus clair de son temps, Katie.
L’odeur des plats, la passion de ses parents pour les cuisiner, la joie qu’ils procuraient aux clients… Tout cela captivait la fillette.
Elle n’hésitait pas à tremper ses doigts dans toute sorte de préparation pour les goûter et s’attirait par la même occasion, les foudres de Rax le sous-chef.
Mais comment en vouloir indéfiniment à la jeune fille... Son visage jovial et insouciant effaçait rapidement tout ressentiment que l’on pouvait avoir envers elle.

Plus grande, cette dernière s’exerça à la cuisine. Ce n’était pas forcément une réussite. Ses plats étaient très souvent ratés voire ragoûtants. Ses proches goûtaient à ses réalisations pour lui faire plaisir, mais cela se voyait qu’ils se forçaient. Etrangement la jeune fille mangeait ses propres plats sans montrer le moindre signe de dégoût…

Côté salle, elle s’amusait à servir les clients, imitant les autres serveuses. L’animation était au rendez-vous. Mais aussi, le nombre d’assiettes et de verres durent cassés…

Tout était bon pour la tenir le plus longtemps éloigné du restaurant et de tout ce qui est fragile. Du coup, c’était à elle qu’était confié l’achat des légumes et tout autre ingrédient au marché.
Les gens du quartier la connaissaient très bien. Ils l’appréciaient énormément malgré sa maladresse légendaire.

C’est donc dans cet environnement agréable et chaleureux que s’épanouissait la jeune fille.


◙ La révélation ◙

Seize ans se sont écoulés depuis que le couple avait croisé la route de la petite Katie.
Aujourd’hui c’est la fête d’anniversaire de cette dernière, on est le 1er avril. Tout le monde s’était organisé pour lui confectionner le gâteau le plus délicieux qu’elle ne pourrait jamais manger. La jeune fille fut comblée de cadeaux et la journée se déroula joyeusement.

Mais une fois la nuit tombée et le personnel rentré chez eux, les parents de Katie, longtemps tiraillés pour n’avoir rien dit sur la naissance de leur fille, décidèrent qu’il était temps qu’elle sache tout. Elle en avait parfaitement le droit et était assez grande pour comprendre.

Ils la firent venir en salle et toute la petite famille s’asseyaient à une table. Un silence absolu régnait, le père de Katie le brisa en commençant à parler. Il sortit un pendentif et le tendit à la jeune fille, lui expliquant qu’elle le portait lorsqu’ils l’avaient trouvé.
Il s’agissait en fait d’une clef attachée par un fil. Les deux parties contrastées bien. Le fil était plus une fine cordelette relativement robuste. Et la clef était en or, incrusté de pierres précieuses, des rubis a en jugé par la couleur.

Le couple essaya donc de narrer du mieux qu’ils purent leur rencontre avec elle. Cette révélation fut un choc pour la jeune fille. Son enfance lui semblait être un gros mensonge à présent. Elle ne sut pas comment réagir et se tut pendant plusieurs jours.

Puis un matin, après avoir longuement réfléchi, elle enlaça ses parents. Elle s’était rendu compte que même s’ils ne lui avaient pas donné naissance, ils lui avaient transmis tout leur amour et leur attention.

Depuis ce jour, elle porte le pendentif, symbole de son passé, autour du cou. Personne ne savait ce que pouvait bien ouvrir cette clef. Cachée sous ses vêtements, elle lui rappelle qu’une partie de sa vie lui est encore inconnu.


◙ La tragédie ◙

L’année d’après, le train-train quotidien avait repris.
Nous sommes à présent le 13 juin. La salle est bondée de monde et tout le personnel se presse pour servir les clients. Paolo et Maria s’affairaient en cuisine.
Soudain, Katie se rappela de cette date. Cela faisant trente ans que ses parents s’étaient mariés. C’était donc un jour spécial. Elle eut l’idée de préparer un panier de pique-nique avec l’aide de Rax, et força ses parents à prendre leur journée pour fêter l’évènement.
Le restaurant s’en sortirait sans eux...
Ce fut avec l’esprit plus ou moins tranquille, que le couple se dirigea vers la gare direction Esari et son parc réputé pour sa beauté et son calme.

Le soleil se couche. La journée s’est relativement bien passée au restaurant. Il est l’heure de tout ranger. Katie regarde la pendule, ses parents devraient bientôt rentrer. Le crépuscule s’installe. Ils ne sont toujours pas là.

Inquiets, Katie et certains membres du personnel qui étaient restés lui tenir compagnie, allèrent à la gare dans l’espoir d’y retrouver Paolo et Maria.
Ils y apprirent une terrible nouvelle. Le train de retour d’Esari avait eu un tragique accident.
Il avait déraillé suite à un éboulement et avait fini dans un ravin.
Ce n’est que le lendemain que cela fut confirmé. Le couple se trouvait bien dans ce train…

La jeune fille était inconsolable. Son désarroi profond. Elle se sentait responsable de la mort de ses parents. Si seulement elle ne les avait pas incité à faire cette sortie…

Rax ainsi que les autres employés du restaurant soutenaient Katie du mieux qu’ils purent.


◙ La vie continue ◙

Un an a passé. La jeune fille a désormais dix huit ans. Elle surmonte la perte de ses parents du mieux qu’elle peut…
Elle s’est souvenue d’une chose que lui disait souvent sa mère Maria.

« Souris dès que tu le peux ma chérie, un sourire chasse la tristesse du cœur et apporte la joie aux gens. »

C’est en gardant ces paroles en tête qu’elle décida de rouvrir le restaurant de ses parents. Elle en était à présente la propriétaire. Katie gardait précieusement la clef de l’établissement autour du cou, avec la clef de sa naissance.
Toutefois, elle n’était pas vraiment faîte pour une telle responsabilité. Gérer un restaurant est une lourde tâche. Heureusement, Rax et les autres étaient là pour l’épauler.

Tous ensembles, ils feront du « Tyloya » un lieu où il est agréable de s’y retrouver en famille, en couple, voire d’y rencontrer du monde.

Le rêve de Paolo et Maria perdurera pour toujours…



© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn
Fonda g
Fonda g
avatar

Rêves chuchoté : 361
Date d'inscription : 28/10/2013
Ligne de vie : 24
Localisation : Ce dirige vers Voran ♥

MessageSujet: Re: Katie, la maladresse personnifiée   Lun 17 Mar - 16:49

Triste histoire...

Validé !

Bon rp parmis nous

_________________
Kumi ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://talesofareith.forumactif.com/
Katie Oden
Citoyen
Citoyen
avatar

Rêves chuchoté : 10
Date d'inscription : 17/03/2014

MessageSujet: Re: Katie, la maladresse personnifiée   Lun 17 Mar - 19:34

Merciiiiii !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Katie, la maladresse personnifiée   

Revenir en haut Aller en bas
 
Katie, la maladresse personnifiée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 06- La maladresse ça fait mal !
» Katie Bell, Rogue, McGonagall et Mimie Geignarde (libre)
» Maladresse [ouverte à une personne]
» La maladresse d’une gaffeuse professionnelle (TERMINÉ)
» Maladresse et boules de gommes (PV Nodox)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Fiches de présentation :: Fiches validées-
Sauter vers: